Les pouvoirs et les pratiques de l’industrie de l’alimentation des tout-petits

27 mai 21 | Monde, Publications - Rapports - Études

Traduction libre par le MAQ

Baker, P., Russ, K., Kang, M. et coll. (2021). Globalization, first-foods systems transformations and corporate power: a synthesis of literature and data on the market and political practices of the transnational baby food industry. Global Health 17,58. https://doi.org/10.1186/s12992-021-00708-1

Résumé

Contexte

Le marché mondial des préparations commerciales pour nourrissons a explosé au cours des dernières décennies, suscitant de sérieuses menaces pour l’allaitement et la santé maternelle et infantile.

En dépit de ces progrès, peu d’études se sont penchées sur l’expansion mondiale de l’industrie alimentaire pour tout-petits ou sur les pratiques commerciales et politiques utilisées par les entreprises pour développer et maintenir leurs marchés.

L’objectif de cet article est de comprendre les stratégies utilisées par l’industrie de l’alimentation pour tout-petits afin de façonner des systèmes de « premiers aliments » à travers ses divers marchés et, ce faisant, stimuler la consommation de lait artificiel à l’échelle mondiale.

Pour mener cette analyse, nous avons utilisé une méthode d’examen de synthèse guidée par la théorie, qui a intégré diverses sources de données qualitatives et quantitatives.

Résultats

Les ventes mondiales des préparations commerciales pour nourrissons sont passées de ~1,5 milliard de dollars US en 1978 à 55,6 milliards de dollars US en 2019. Cette hausse remarquable s’est produite selon deux grands axes historiques.

D’abord, il y a l’élargissement de la portée géographique de l’industrie des aliments pour bébés et de ses pratiques commerciales, tant au niveau mondial qu’au sein des pays, car les entreprises ont opté pour de nouvelles opportunités de croissance, en particulier dans le Sud.

Ensuite, l’élargissement des gammes de produits au-delà des préparations pour nourrissons, pour inclure un éventail de préparations pour la suite, certaines pour les bambins, d’autres spécialisées pour un plus grand nombre de groupes d’âge et de conditions, élargissant ainsi le champ des cibles mère-enfant assujetties à la marchandisation.

Des techniques de marketing sophistiquées ont été utilisées pour accroître et maintenir la consommation de préparations commerciales pour nourrissons, notamment par le biais des systèmes de santé, des médias de masse et de la publicité numérique, ainsi que des innovations de produits soutenues par la science des entreprises.

Pour permettre et soutenir ce marketing, l’industrie s’est impliquée dans diverses pratiques pour favoriser la multiplication d’environnements politiques, réglementaires et de connaissances favorables à leur égard. Notamment en faisant pression sur les décideurs politiques nationaux et internationaux, en générant et en déployant une science favorable à leur égard, en tirant parti des règles du commerce mondial et en adoptant des politiques d’entreprise pour contrer les mesures réglementaires des gouvernements.

Conclusion

L’industrie de l’alimentation infantile utilise des stratégies commerciales intégrées et des stratégies politiques pour qu’à l’échelle mondiale, l’ensemble des premiers aliments contribue à l’expansion du marché des préparations commerciales pour nourrissons.

Ces pratiques constituent un obstacle majeur à la mise en œuvre mondiale du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et d’autres actions politiques visant à protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement.

Enfin, de nouvelles modalités d’action en matière de santé publique sont nécessaires pour contrecarrer les pratiques de l’industrie et pour limiter le pouvoir des entreprises sur la dyade mère-enfant.

Crédit photo : Sean Gregor

À découvrir

Articles par catégories

Infolettre

Pour les dernières nouvelles concernant les environnements favorables à l'allaitement

Share This