Le Code : pourquoi, pour qui?

Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et résolutions subséquentes de l’Assemblée mondiale de la Santé (le Code)

Créer des environnements favorables à l’allaitement c’est aussi limiter la pression commerciale des fabricants et distributeurs d’aliments et de boissons pour les bébés jusqu’à 36 mois et des produits connexes.

But du Code

Protéger l’allaitement

Afin de protéger l’allaitement, tout en assurant une utilisation correcte des préparations commerciales pour nourrisson et des produits connexes lorsque c’est nécessaire, le Canada est signataire du Code adopté en 1981 par 118 pays. Depuis, ce Code est régulièrement bonifié par des résolutions de l’Assemblée mondiale de la Santé. Son but n’est pas d’interdire l’utilisation de ces produits, mais « d’assurer leur utilisation correcte ». Il vise aussi à contrer leur idéalisation par l’intermédiaire de photos ou textes.

L’allaitement, qui se fait normalement au sein, est le meilleur moyen de donner un bon départ et a des effets tout au long de la vie. C’est le mode d’alimentation le plus sûr et le plus adapté aux besoins des tout-petits. Les recommandations sont de poursuivre l’allaitement jusqu’à deux ans ou plus, accompagné d’aliments complémentaires appropriés à partir de six mois.

Produits visés

  • Tous les aliments et boissons pour les moins de 36 mois
  • Les biberons et les tétines
  • Les suces

À qui s’adresse le Code ?

Le Code s’adresse aux fabricants et distributeurs des produits visés. Il concerne également tous les individus et toutes les organisations qui ont une influence directe ou indirecte sur les décisions des personnes enceintes et des familles des tout-petits. En voici quelques exemples:

Les intervenant(e)s

  • Personnel de la santé
  • Personnel et bénévoles des ressources communautaires

Les influenceurs

  • Blogues et sites web
  • Médias sociaux
  • Magazines
  • Films et TV

Les établissements

  • Réseau public de santé et de services sociaux
  • Cliniques médicales
  • Ressources communautaires

Les espaces de vie

  • Municipalités
  • Services de garde
  • Écoles et universités
  • Organismes communautaires

Les distributeurs

  • Épiceries
  • Pharmacies
  • Boutiques de maternité

Et aussi

  • Fabriquants et distributeurs de jouets
  • Fondations
  • Etc.

Les dessous du marketing de l’alimentation des tout-petits

55 G$ en 2019

Le marché mondial des substituts de lait maternel est extrêmement lucratif et florissant. La production mondiale a doublé entre 2005 et 2019 [Baker P, et coll. (2021)].

Le MAQ a réalisé une revue de littérature sur les conséquences des pratiques de l’industrie de l’alimentation des tout-petits. Bien que non exhaustive, elle dresse un portrait global et alarmant des principales stratégies marketing utilisées et de leurs conséquences. Une soixantaine d’études scientifiques y sont répertoriées. Pour la consulter, cliquez ICI

Des stratégies émotionnelles pour atteindre et établir des relations avec les futures mères

Le marketing des préparations pour nourrissons est très répandu et utilise des techniques émotionnelles puissantes pour vendre aux parents un produit largement inférieur au lait maternel. Le problème n’est pas le produit, mais plutôt le marketing incontrôlé, qui entraine une surconsommation dangereuse, et ce, dans l’intérêt exclusif des fabricants et des distributeurs. Le seul objectif de la communication sur les préparations pour nourrissons devrait être d’aider les parents et les personnes qui s’occupent des enfants à prendre la meilleure décision possible pour le bébé. La publicité ne fait rien pour aider à cet égard. Elle promeut des différences de produits fallacieuses et les renforce avec des marques confuses. Sous sa forme numérique, qui a pris une telle importance ces dernières années, elle est particulièrement manipulatrice. 

Les parents ne sont pas les seuls à être manipulés

De nombreuses personnes et organisations, sous l’influence de l’industrie, font la promotion de ces produits sans en avoir conscience et sans réaliser l’ampleur des conséquences néfastes que cela entraine. En faisant connaitre, comprendre et appliquer le Code, nous pouvons limiter la portée du marketing non éthique de ces produits.

Un cadre légal insuffisant

Bien que le Canada ait voté en faveur du Code, son application est essentiellement soumise à l’autorégulation de l’industrie. Seul l’étiquetage est soumis à certaines règles.

Les établissements de santé « Amis des bébés » doivent appliquer le Code. Au Québec, cette certification est sous la responsabilité du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Tour d'horizon

L'allaitement dans l'espace public: un enjeu féministe

Disponible en rediffusion

avec la CDPDJ, l'ULaval et le SCF

Infolettre


Pour consulter notre dernière infolettre, cliquez sur l'image.

L’Académie américaine de pédiatrie appelle à un soutien accru des femmes allaitantes

L’American Academy of Pediatrics (AAP) identifie la stigmatisation, le manque de soutien et les barrières dans le milieu de travail comme des obstacles à la poursuite de l’allaitement.

L’allaitement: un facteur de protection contre la dépression postpartum

La Dre Emmanuela Ojukwu, professeure adjointe à l’École des sciences infirmières de l’Université de la Colombie-Britannique, a partagé au MAQ des conseils et des stratégies visant à prévenir ou à réduire la dépression postpartum (DPP).

Prendre tous les aspects en considération lors des discussions sur l’allaitement et les préparations commerciales

Lorsque vient le moment de considérer quelle alimentation est préférable pour son nourrisson, il est pertinent d’avoir un aperçu général des causes et des effets de sa décision.

Est-ce que les préparations commerciales pour nourrissons peuvent avoir une incidence sur la performance scolaire?

Des nutriments ajoutés dans les préparations commerciales pour nourrissons (PCN) non seulement n’améliorent pas les fonctions cognitives, mais peuvent même nuire aux enfants, selon cette étude.

L’Assemblée nationale adopte à l’unanimité une motion pour le droit d’allaiter dans l’espace public

Le MAQ salue l’initiative de Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, qui a présenté une motion de reconnaissance du droit à l’allaitement dans un espace public.

Allaitement : être exclue de l’espace public

Les femmes allaitantes demeurent soumises à des contraintes dans les espaces commerciaux tandis que le reste de la population retrouve peu à peu leurs libertés d’avant la pandémie.

Les freins de langue et de lèvres: revue de littérature

L’association Information Pour l’Allaitement (IPA) a colligé des revues et des méta-analyses publiées qui couvrent le phénomène du frein de langue, de la frénotomie et des conclusions intéressantes tirées par des chercheurs. 

L’allaitement et les risques associés aux maladies cardiovasculaires

Une étude parue dans le Journal of the American Heart Association indique qu’il y a matière à faire des liens entre l’allaitement et les maladies cardiovasculaires.

Les associations professionnelles de soins de santé doivent éviter tout financement de l’industrie des PCN

Le financement de l’industrie des préparations commerciales pour nourrissons (PCN) peut créer des conflits d’intérêts susceptibles de menacer les efforts de soutien à l’allaitement des professionnel(le)s de la santé.

Quand prendre la décision d’allaiter se conjugue avec autonomisation

Allaiter ne s’agit pas simplement d’un transfert de lait, mais d’un outil de maternage, qui contribue à renforcer les liens et la proximité, et peut susciter un sentiment d’autonomisation.

Articles par catégories

Share This