La Grande-Bretagne fait un pas de plus vers le respect du Code

19 mars 19 | Monde, Publications - Rapports - Études

Le British Medical Journal ne comportera plus de publicités pour les substituts du lait maternel, se conformant ainsi au Code international de commercialisation des substituts du lait maternel.

Le British Medical Journal (BMJ) et ses revues sœurs (Gut, Frontline Gastroenterology, et Archives of Diseases in Childhood) ne comporteront plus aucune publicité pour les substituts du lait maternel. Dans un article publié le 18 mars 2019, explique sa position. Le BMJ a choisi un retrait total, car les tentatives précédentes d’un contrôle rigoureux de ces publicités ont échoué. Cette décision va engendrer une perte estimée à 400 000 USD en 2020. Cette décision de bannir les publicités n’est pas un boycottage des compagnies qui les produisent et les contrats en cours seront respectés.

Et ils ne sont pas les seuls! En février dernier, le Royal College of Paediatrics and Child Health a annoncé qu’il n’accepterait plus de fonds provenant de fabricants de préparations commerciales pour nourrissons, entrainant une perte de revenus annuelle de 40 000 £ en commandite et publicités.

Article du BMJ (en anglais)

Source : BMJ 2019; 364 doi: https://doi.org/10.1136/bmj.l1200 (Published 18 March 2019)

À découvrir

Former une équipe-allaitement avec son partenaire

Bien que l’allaitement soit principalement du ressort de la mère, un travail d’équipe dans le processus de l’allaitement s’avère efficace. Le père est un membre essentiel de l’équipe-allaitement et il peut soutenir l’allaitement de nombreuses façons.

lire plus

Articles par catégories

Infolettre

Pour les dernières nouvelles concernant les environnements favorables à l'allaitement

Share This