L’allaitement dans l’espace public: un droit méconnu qui pèse sur les femmes

19 août 21 | MAQ, Québec

Les bébés ont besoin d’être alimentés régulièrement – peu importe le moment et le lieu – mais cette réalité est encore trop souvent méconnue, par exemple par des gardiens de sécurité qui vont parfois jusqu’à intervenir auprès d’une femme qui allaite son enfant, ce qui l’empêche de jouir de son droit d’allaiter dans l’espace public.

Croyant sûrement bien faire, un gardien de sécurité de l’Hôpital de Montréal pour enfants a invité une femme à poursuivre son allaitement dans une salle à l’abri des regards, racontait récemment la victime dans un groupe Facebook.

Les commentaires à cette publication ne surprennent pas, même s’ils choquent toujours. D’autres mères ont saisi l’occasion pour ventiler des expériences semblables. « L’allaitement dans l’espace public est généralement toléré, mais à condition que le sein et la tête du bébé soient couverts, signale Raphaëlle Petitjean, directrice du Mouvement allaitement du Québec. Ce compromis n’est pas acceptable, car il exclut de nombreuses personnes de l’espace public. »

L’allaitement dans l’espace public est un droit inaliénable protégé par la Charte des droits et libertés de la personne du Québec.

D’ailleurs, la jurisprudence indique que tout comportement visant à freiner ce geste dans l’espace public est une forme de discrimination fondée sur le genre qui peut avoir un impact significatif sur la détermination à allaiter. La jurisprudence va aussi plus loin en rappelant que l’allaitement n’est pas un geste d’exhibition, mais plutôt un geste naturel intimement lié à la capacité d’une femme de donner naissance à un enfant.

Normaliser l’allaitement dans l’espace public

L’incident avec le gardien de sécurité est un exemple de pression parmi tant d’autres auxquelles peuvent être confrontées les personnes allaitantes : regards désapprobateurs, critiques, demandes de se couvrir ou de se déplacer…

Parfois même, cette ingérence peut aller jusqu’à des actes physiques, comme ce fut le cas dernièrement en France, où une femme allaitante a été giflée. Bref, ce sont des tensions courantes auxquelles les femmes peuvent être soumises. Ce poids s’ajoute à tous les chamboulements qui viennent avec la maternité. « Peut-on juste laisser les mères répondre aux besoins de leur bébé ! », lance Mme Petitjean.

Afin de faire connaître à tout le monde le droit à l’allaitement dans l’espace public – et ainsi normaliser le geste – le MAQ édite une affiche informative qui peut être placée dans tous les lieux publics susceptibles d’accueillir des femmes qui allaitent : salles d’attente, centre commerciaux, bibliothèques, parcs municipaux, vestiaires, restaurants, etc.. En résumé, elle vise à sensibiliser la population à respecter les familles durant l’allaitement.

Cette affiche peut être commandée gratuitement sur le site du MAQ. « Nous espérons voir cette affiche partout à travers le Québec, afin que les femmes puissent allaiter en tout temps, tout en se sentant en sécurité et respectées dans leurs droits », implore Mme Petitjean.

À découvrir

Articles par catégories

Tour d'horizon

L'allaitement dans l'espace public: un enjeu féministe

avec la CDPDJ, l'ULaval et le SCF

Infolettre


Pour consulter notre dernière infolettre, cliquez sur l'image.

Share This